Alfa Romeo revient en F1 en tant que sponsor de titre de Sauber

0 Comments

Alfa Romeo reviendra en Formule 1 l’année prochaine après avoir révélé un partenariat «pluriannuel» avec Sauber en tant que sponsors de titre. Le constructeur en Suisse entrera dans la campagne de Formule 1 2018 en tant qu’équipe Alfa Romeo Sauber F1.
Les deux célébrations ont convenu d’un partenariat technique ainsi que industriel, les véhicules Sauber F1 de l’année prochaine portant le logo Alfa Romeo. Ferrari fournira des unités électriques mises à jour pour que l’équipe ait fourni à Sauber les unités électriques 2016 au cours de la campagne de cette année.
Publicité – Un court article se poursuit ci-dessous

• L’offre Aston Martin avec l’équipe Red Bull F1 a confirmé
Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles, Sergio Marchionne, a déclaré: «Ce contrat avec l’équipe Sauber F1 est une étape considérable dans le remodelage de la marque Alfa Romeo, qui reviendra à la Formule 1 après une absence de bien plus de 30 ans.»
Ce fut une année mouvementée pour Sauber, qui a d’abord frappé une offre avec Honda comme fournisseur de services moteurs pour la saison 2018. Cependant, en juillet, Sauber est revenu au pouvoir de Ferrari après que Monisha Kaltenborn a été remplacée par Frederic Vasseur en tant que directeur de l’équipe.
Alfa Romeo a une histoire abrupte en Formule 1, après avoir remporté le championnat du monde inaugural de Formule 1 en 1950 grâce à Giuseppe ‘Nino’ Farina. Le respect de l’année Juan Manuel Fangio a pris son tout premier des cinq championnats du monde à conduire une Alfa Romeo 159 avant qu’Alfa ne se retire du sport.
Il est revenu en tant qu’équipe d’usine en 1979 et a couru jusqu’en 1985 avec Bit Success, aussi ravi d’un partenariat solide avec l’équipe de Brabham en tant que fournisseurs de moteurs. La célèbre «voiture de fans» de Brabham a été alimentée par un moteur Alfa Romeo Flat-12 ainsi que deux victoires au cours de la saison 1978 avec le double champion de F1, Niki Lauda.
La dernière apparition d’Alfa Romeo en Formule 1 a eu lieu au cours de la saison 1987, lorsque le constructeur italien Osella a dirigé un moteur Alfa Romeo hors fiabilité et peu fiable qui a complété un Grand Prix. L’équipe a utilisé le moteur en 1988, mais l’a rebaptisée comme la sienne, mettant ainsi fin à l’implication d’Alfa Romeo dans la Formule 1 avant le retour de la marque italienne en 2018.
Êtes-vous ravi de la perspective de revoir Alfa Romeo en F1? Laissez-nous comprendre ce que vous croyez de la déclaration dans les commentaires …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *